Menu

Que dois-je manger pendant l’allaitement ?

Vous devez continuer à manger pour deux pendant l’allaitement

Chevron

Même si vous n’êtes plus enceinte, vous continuez à manger pour deux si l’allaitement est la principale source d’alimentation de bébé.

Comme la production de lait requiert environ 400 calories par jour, la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez choisir de manger un peu plus que votre ration habituelle. Le plus important concernant votre alimentation pendant l’allaitement, c’est la nécessité de trouver un bon équilibre.

Tommee Tippee a les infos que vous recherchez si vous vous demandez quoi manger pendant l’allaitement pour arriver à trouver l’équilibre.

  • Cinq fruits et légumes au moins par jour pour récupérer les vitamines et nutriments si importants.
  • Des fibres en grande quantité, que l’on trouve dans le pain complet, les pâtes, les céréales, les haricots et les lentilles, peuvent résoudre les problèmes de constipation et intestinaux, fréquents après l’accouchement.
  • Les protéines, contenues dans la viande maigre, le poulet, les œufs et le poisson, sont parfaits pour vous et bébé. Le poisson est particulièrement bon et il est recommandé d’en manger deux fois par semaine.
  • Les aliments riches en calcium comme le lait, le fromage et le yaourt, constituent une part importante de votre alimentation pendant l’allaitement.
  • Beaucoup de liquides. Même s’il n’y a pas de quantité définie, il est toujours bon de boire beaucoup de boissons sans caféine et sans sucre. Il est aussi recommandé de garder un verre d’eau à portée de main lorsque vous allaitez car cela donne soif.
  • Des aliments riches en fer. Une mère allaitante a besoin de la même quantité de fer qu’une femme enceinte. Même si la quantité de fer présente dans votre lait maternel n’influence en rien votre lactation, il est important pour votre santé d’avoir des taux de fer élevés afin d’éviter toute anémie et les problèmes de santé qui y sont liés. La viande rouge est la source privilégiée de fer pour la mère qui allaite. En effet, le fer contenu dans la viande se présente sous une forme facilement et rapidement assimilable par le corps.

Il est également important d’indiquer ce qu’il ne faut pas manger pendant l’allaitement si l'on s'intéresse à votre alimentation pendant cette période de votre vie. Voici quelques aliments qui ne devraient pas figurer au menu, du moins pas encore.

Les poissons gras

Consommer des poissons gras (du maquereau, de la sardine, de la truite ou encore du thon frais) plus de deux fois par semaine peut être néfaste car ces poissons contiennent d’infimes quantités de polluants. Vous devriez également éviter de manger du requin et des poissons exotiques car ils contiennent du mercure.

La caféine

Le café, le thé, le chocolat, les sodas, les boissons énergétiques et certains médicaments contiennent de la caféine qui peut nuire à votre bébé et l’empêcher de dormir. La consommation de caféine doit être tout au plus occasionnelle et certainement pas journalière.

Les noix

Les avis sont contradictoires en ce qui concerne les noix et d’autres aliments hautement allergiques. Beaucoup pensent qu’il faut éviter d’en manger, surtout si vous avez des antécédents d’allergie dans votre famille. Cependant, certaines personnes laissent entendre que la consommation de noix favorise l’exposition et donc réduit le risque que votre enfant développe une allergie. Consultez votre médecin pour de plus amples informations à ce sujet.

Les herbes

Vous devez éviter de consommer certaines tisanes ainsi que certains médicaments. Lisez toujours l’étiquette pour être sûre que vous ne risquez rien. Les thés à base d’ingrédients utilisés en cuisine comme le fenouil, la camomille et la menthe poivrée sont généralement sans danger.

Les autres médicaments

L’aspirine, la codéine, la phényléphrine et la guaïfénésine sont déconseillées. Consultez votre médecin pour qu’il vous prescrive un médicament de substitution adapté.

Une alimentation équilibrée devrait vous apporter tout ce dont votre bébé et vous-même avez besoin. Toutefois, si vous vivez dans un endroit peu ensoleillé, l’un des meilleurs suppléments à l’alimentation d’une mère allaitante, c’est la vitamine D. Vous trouverez en pharmacie une supplémentation spécialement conçue pour les mères qui allaitent.

Les questions les plus posées sur l’allaitement

La vérité sur les mythes de l’allaitement

J’ai eu le sentiment de revenir à ce qui fait de moi celle que je suis.
Lisez l’histoire d’Amy