Menu

Les questions les plus posées sur l’allaitement

Chevron

Vous avez déjà connaissance de toutes les options imaginables pour alimenter bébé et avez peut-être même déjà commencé à l’allaiter. Néanmoins, certaines de vos questions sont restées sans réponse. Nous avons trouvé quelles étaient les questions les plus fréquemment posées sur l’allaitement et y apportons des réponses.

Comment savoir si je m’y prends bien ?

Vous saurez que votre initiation à l’allaitement prend une bonne tournure si la bouche de votre enfant est grande ouverte et sa lèvre inférieure retroussée, même s’il est parfois difficile de s’en assurer de là où vous vous trouvez évidemment !

Autres signes rassurants, le haut des oreilles de bébé remue à chaque succion et vous l’entendez clairement déglutir. Vous sentez peut-être même un picotement dans le sein à mesure que le lait circule jusqu’à votre téton auquel bébé est accroché.

Si vous n’êtes pas à l’aise, il vous suffit de glisser doucement un doigt dans le coin de la bouche de bébé pour le détacher du sein et recommencer. N’oubliez pas, vous pouvez ressentir une certaine gêne pendant les dix premières secondes mais cette sensation d’inconfort disparaît rapidement et à aucun moment, allaiter ne fait mal.

Que puis-je faire d’autre pour m’assurer que mon bébé tète bien ?

Les trois conseils suivants peuvent vous aider à vous assurer que votre bébé est bien nourri même si vous commencez tout juste à allaiter :

  • Pour y arriver, il faut d'abord essayer – Aider bébé à bien prendre le sein est la compétence principale que votre enfant et vous devez apprendre au cours des premiers jours. Avec de l’entraînement et un soutien adapté, vous serez heureuse d’avoir persévéré. L’allaitement se révèle bien plus facile au terme de 4 à 6 semaines de pratique.
  • Mangez bien – Mangez à intervalles réguliers et plus richement que vous ne le feriez habituellement afin de disposer de bonnes réserves de lait et d'éviter de vous sentir fatiguée, irritée voire déprimée. Tout comme vous l’avez fait pendant la grossesse, essayez d’avoir une alimentation équilibrée et de manger autant d’aliments frais que possible.
  • Buvez bien – Comme allaiter peut attiser la soif, essayez de boire beaucoup d’eau et de limiter votre consommation de thé, de café et de sodas. Même l’eau pétillante n’est pas recommandée car son acidité peut s’infiltrer jusque dans votre lait et gêner votre bébé. Il est toujours bon de garder à portée de main une carafe ou un verre d’eau, surtout lors des tétées car l’allaitement peut vraiment donner soif.
Comment savoir si mon bébé a du lait maternel en quantité suffisante ?

Une fois que bébé prend bien le sein, vous devez le laisser téter jusqu’à ce qu’il cesse de lui-même ou s’endorme. Tentez aussi d’allaiter votre enfant à chaque sein et ce à chaque tétée même si bébé ne veut pas des deux seins à chaque fois. Si bébé atteint la satiété avec un seul sein, présentez-lui l’autre sein à la tétée suivante. Certaines mamans trouvent bon d’attacher un ruban à la sangle de leur soutien-gorge ou de se passer un élastique autour du poignet pour savoir quel sein présenter à bébé à la tétée suivante !

À quelle fréquence dois-je allaiter ?

Votre corps produit du lait selon la demande. Autrement dit, plus bébé tète, plus vous allez produire de lait. Le mieux est donc d’allaiter quand bébé semble avoir faim. Assurez-vous de bien vous reposer, surtout dans les jours qui suivent l’accouchement, afin de maximiser votre production de lait.

À quel moment puis-je présenter à bébé un biberon ou une sucette ?

Même si vous avez hâte que bébé s’habitue au biberon, il vaut mieux attendre au moins 4 à 6 semaines, le temps que l’allaitement soit bien établi, dans le cas où vous ne souhaitez plus allaiter votre enfant au sein. En effet, téter la tétine d’un biberon n’est pas pareil que téter le sein de maman et cela peut être source de confusion pour bébé au cours des premières semaines.

Dois-je donner à mon enfant de l’eau ou du lait infantile en plus ?

Si bébé tète régulièrement à la demande, se montre rassasié après la tétée, prend du poids et mouille 6 à 8 couches en 24 heures, la réponse est non : ne donnez pas d’eau ou de lait infantile en plus à votre enfant ! Le lait maternel est tout ce dont votre bébé a besoin et l’apport de quoi que ce soit viendra réduire le temps que votre enfant passe à téter votre sein, ce qui aura également pour conséquence de réduire votre production de lait.

La vérité sur les mythes de l’allaitement

Les trucs que j’aurais aimé savoir sur l’allaitement

Il m’avait regardée et m’avait reconnue. Comme s’il me connaissait depuis toujours.
Lisez l’histoire d’Émilie