Menu

Journal intime des parents

« Il avait une sucette, alors je me suis dit qu’il accepterait le biberon sans problème. Mais dès l’instant où je lui ai présenté un biberon, il l’a refusé. »

Chevron
flag

Je n’aurais jamais imaginé que trouver le bon biberon prendrait autant de temps

BREE, NEW JERSEY


Je devais reprendre le travail trois mois après la naissance de Simon alors j’ai tenté de l’allaiter au biberon pour la première fois deux semaines et demie environ avant la reprise. Jusqu’alors, l’allaitement se passait vraiment très bien. Il tétait bien et c’était bien plus facile, surtout la nuit. Il avait une sucette, alors je me suis dit qu’il accepterait le biberon sans problème. Mais dès l’instant où je lui ai présenté un biberon, il l’a refusé.

Il hurlait à plein poumon à chaque fois que je tentais de lui donner le biberon. Je n’arrivais même pas à lui mettre dans la bouche. J’ai testé toutes les marques que mes amies utilisaient mais il les refusait systématiquement. J’étais bouleversée de le voir s’énerver autant et bien évidemment, je m’inquiétais de savoir comment il se comporterait à la crèche lorsque je reprendrais le travail.

Béatrice trouvant le bon biberon

Je devais être forte et me convaincre qu’il finirait par accepter le biberon quand il aurait faim ! Mais comme c’était mon premier enfant, ce n’était pas si facile. Mon compagnon vivait à l’étranger à l’époque, alors je passais beaucoup de temps seule. Je savais que mon enfant ne mourrait pas de faim mais j’étais plutôt désemparée.

Quand j’ai repris le travail, c’était très compliqué à la crèche pour lui donner le biberon. Cela a duré des semaines. J’ai alors tenté de tirer mon lait au travail pour voir s’il accepterait de le boire au biberon mais cela me gênait vraiment et n’a fait aucune différence. Il détestait simplement les biberons.

Cependant, quand il a eu quatre mois, tout a changé. Nous lui avons présenté une nouvelle marque de biberon avec une tétine plus douce imitant la forme du sein maternel et il l’a tout de suite adopté. Était-ce ce biberon en particulier ou avions-nous simplement atteint ce moment où enfin, il cédait ? Je l’ignore. Toujours est-il que c’en est presque devenu une obsession chez lui. Il n’a jamais été très doudous. Par contre, il emportait son biberon partout où il allait. Il a même décidé d'abandonner la sucette de lui-même vers 7 mois mais impossible de lui faire abandonner son biberon. Au final, nous avons eu un mal fou à l’en séparer pour commencer à le sevrer !

Les parents ne sont pas des génies Les bébés s’en Fichent #ParentOn
J’ai eu le sentiment de revenir à ce qui fait de moi celle que je suis.
Lisez l’histoire d’Amy