Menu

Journal intime des parents

« Cela me donnait le sentiment de revenir à ce qui fait de moi celle que je suis. »

flag

Reprendre le travail était très important pour moi

AMY, OAKLAND, CALIFORNIA


Quand Rose a eu trois mois, j’ai commencé à songer à reprendre le travail. Je suis rédactrice indépendante et mon travail a toujours été une part importante de mon identité. Je me sentais isolée avec un bébé, alors reprendre le travail, échanger avec des clients et collaborer avec d’autres rédacteurs était très important pour moi. Cela me donnait le sentiment de revenir à ce qui fait de moi celle que je suis.

Beaucoup de mes amies ont repris le travail au bout de trois mois mais comme nous n’avons pas de famille à proximité, nous avons attendu que Rose ait six mois. J’ai commencé par travailler avec d’anciens clients au début, profitant des siestes de Rose pour écrire. Lorsque Rose a eu huit mois, nous avons eu une place dans une crèche que nous voulions et nous avons profité de cette opportunité. C’est un endroit formidable, une crèche à domicile qui se trouve à distance raisonnable de chez nous. Et ça a été le jackpot. C’était il y a un mois de cela.

J’ai eu le sentiment de revenir à ce qui fait de moi celle que je suis.

Tout à coup, voilà que je repars travailler à plein temps Cela a considérablement réduit le temps que je passais avec Rose mais c’est si bon d’écrire à nouveau. Je me sens parfois un peu coupable mais Rose s’est très bien adaptée à cette nouvelle situation. Il lui a peut-être fallu une semaine pour s’y faire et ses heures de sommeil ont été décalées pendant un moment. Elle était aussi un peu grincheuse et fatiguée. Cela fait maintenant quelques mois qu’elle mange des aliments solides et je lui donne le sein le matin et le soir. La crèche lui sert d’excellents en-cas et déjeuners, et elle adore y aller.

Ça a été très agréable de mettre enfin un peu d’ordre dans mes journées. J’avais un temps de travail sur lequel je pouvais compter au lieu de tenter de tirer profit au maximum des siestes. Je pouvais déposer Rose le matin et la récupérer assez tôt pour passer du temps avec elle en fin de journée. Ainsi, nous appréciions réellement le temps que nous passions ensemble. Comme ces matins où nous formons une petite famille de trois. Ces moments sont absolument merveilleux.

Aux mamans qui reprennent le travail après l’accouchement, je dirais que c’est difficile et souvent source de culpabilité. Mais lorsque l’on passe du temps avec son enfant, à jouer par terre, il est très facile de ne pas penser à son travail. On le laisse simplement de côté pour être pleinement avec son enfant et c’est vraiment génial.


Il m’avait regardée et m’avait reconnue. Comme s’il me connaissait depuis toujours.
Lisez l’histoire d’Émilie

Il semblerait que vous résidiez dans un pays différent Changer de site ?

Rejeter