Menu

Familiarisez-vous avec le jargon de l’allaitement

Vous ne distinguez pas votre aérole de votre coude ? Pas de problème. Ce glossaire est fait pour vous.

Chevron

Voici un guide rapide des termes les plus fréquemment utilisés lorsqu’il est question d’allaitement.

Aréole

C’est la partie sombre du sein entourant le mamelon (qui s’assombrit ingénieusement au fil de votre grossesse afin d’aider votre bébé à la trouver).

Prise en bouche

C’est la façon dont votre bébé prend votre sein dans sa bouche pour s’alimenter. Vous entendrez souvent ces mots au tout début. Une bonne prise en bouche signifie que bébé a la bouche bien scellée autour du mamelon et tète correctement. Cela signifie également que c’est moins douloureux et plus agréable pour vous!

Contact peau à peau

C’est l’expérience unique de tenir contre soi dans un contact peau à peau votre bébé, généralement niché dans votre chemise ou enveloppé comme dans la poche d’un kangourou. Il est prouvé que cela favorise l’allaitement, stabilise les battements du cœur du bébé et crée une sensation de proximité et de bien-être.

Colostrum

C’est le premier repas au sein de votre bébé, produit par votre corps au cours des 3 premiers jours suivant la naissance. C’est un liquide jaune, crémeux et riche en nutriments.

Engorgement

C’est le moment où vous commencez à avoir le sentiment d’être énorme car vos seins semblent enfler et vous donnent l’impression de déborder à mesure que votre lait « monte ». Cela ne dure pas mais c’est une sensation très étrange voire douloureuse !

Allaiter à la demande

Cela signifie simplement que l’heure n’a aucune importance. Allaitez votre bébé dès qu’il vous donne des signes de faim. Entre autres signes courants, votre bébé peut se lécher les lèvres, tirer la langue, chercher à enfouir la tête dans votre poitrine, sucer ses mains et bien évidemment pleurer.

Lait de début de tétée

C’est le premier lait libéré à chaque tétée. En imaginant que chaque session d’allaitement est un repas composé de trois plats, ce lait correspond à l'entrée. C’est le lait le plus aqueux et le plus désaltérant de la tétée.

Lait de fin de tétée

Une fois que le lait s’écoule correctement, c’est au moment du dessert que ce lait plus crémeux et plus gras est libéré. Plus riche et plus nourrissant, ce lait apporte à votre bébé les calories qu’il lui faut.

Réflexe d’éjection

Autre composante intelligente apportée par Mère Nature, ce réflexe intervient lorsque votre corps reçoit un message (la succion de votre bébé généralement) et libère l’écoulement du lait de vos seins. Beaucoup de mamans s’accordent à dire que cela fourmille et picote, une sensation due au lait qui circule dans les canaux lactifères.

Douleurs lors de l’éjection ou après l’accouchement

Si vous pensez que votre vaillant utérus a fait son boulot une fois votre bébé né, c’est parfaitement compréhensible, sauf qu’il lui reste encore une mission à accomplir, à savoir revenir à sa taille d’origine. De nombreuses femmes ressentent comme des crampes menstruelles et ces douleurs peuvent être plus intenses lorsque vous allaitez.

Mastite

Il arrive que les canaux lactifères se bloquent et s’ils ne sont pas débloqués, cela peut provoquer une inflammation douloureuse du tissu mammaire. Une mastite se manifeste par un état grippal ainsi que des seins chauds, granuleux et douloureux. Vous devez consulter un médecin si vous présentez ce type de symptômes.

Enfouissement

C’est l’instinct naturel chez un nouveau-né qui le pousse à chercher le sein de sa mère. Votre bébé va renifler votre poitrine en quête de son déjeuner. C’est très amusant, surtout lorsque le bébé n’est pas tenu par sa mère...

Lanoline

Extraite de la laine de mouton, cette crème aux propriétés apaisantes, hydratantes et cicatrisantes est souvent utilisée pour soulager les mamelons douloureux après la tétée.

Tétées rapprochées

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de nourrir plusieurs bébés à la fois ! Cela se rapporte au fait qu’un bébé tète très fréquemment voire continuellement pendant plusieurs heures. Généralement liées à des poussées de croissance ou des bonds de développement, ces tétées frénétiques n’auront pas pour effet d’épuiser votre production de lait (ce qui inquiète souvent les mamans). Il ne vous reste plus qu’à attraper la télécommande, vous caler confortablement et profiter de ce moment de paix...

Dois-je allaiter ?

Les trucs que j’aurais aimé savoir sur l’allaitement

La vérité sur les mythes de l’allaitement

Il m’avait regardée et m’avait reconnue. Comme s’il me connaissait depuis toujours.
Lisez l’histoire d’Émilie