Menu

La vérité sur les mythes de l’allaitement

Lorsqu’une foule de proches et d’amis se bousculent pour vous submerger de conseils à la nouvelle de votre grossesse (et tout le monde semble avoir un avis différent), il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux. Chez Tommee Tippee, nous nous sommes penchés pour vous sur quelques-uns des mythes sur l’allaitement parmi les plus courants dont vous avez peut-être déjà entendu parler ainsi que des réalités qu’ils recouvrent.

« Votre lait est soit trop faible, soit trop fort »

Mère Nature est un véritable génie et le lait maternel est toujours comme il doit être. Il évolue au fil de la tétée, d’un lait de début de tétée aqueux et très désaltérant à un lait de fin de tétée, riche et nourrissant arrivant en cours de tétée. Ce à quoi ressemble votre lait importe peu. Sachez simplement qu’il est parfaitement équilibré pour votre bébé.

« Votre bébé tète si souvent que vous n’avez sûrement pas assez de lait »

L’estomac de votre nouveau-né fait la taille de son poing, pas plus. Il a donc besoin de peu pour le remplir et parfois, bébé a simplement besoin de se désaltérer et non de prendre un repas complet. Si votre position d’allaitement est correcte et que votre bébé est bien calé après la tétée, alors n’hésitez pas à lui donner le sein plus fréquemment. Cela stimule votre production de lait pour plus tard.

« Vous devez donner le sein toutes les 4 heures, à raison de 20 minutes par tétée »

Le temps n’a aucune importance. N’hésitez pas à allaiter à la demande lorsque votre bébé manifeste des signes de faim. Son appétit sera variable d’un repas à l’autre et d’un jour à l’autre, alors ne vous attendez pas à suivre un schéma de fonctionnement ou une routine au cours des premières semaines.

« Vous devez boire beaucoup de lait pour produire du lait »

Un régime sain composé de légumes, de fruits, de céréales et de protéines est tout ce dont une mère a besoin pour disposer des bons nutriments nécessaires à la production de lait. Le calcium se retrouve également dans un éventail d’aliments non laitiers comme les légumes vert sombre, les graines, les noix et les poissons osseux. Et puis, avez-vous déjà vu d’autres mammifères boire du lait ?

« Certains bébés sont allergiques au lait de leur mère »

Rassurez-vous, il est impossible d’être allergique au lait maternel. Cela dit, votre bébé PEUT être allergique à quelque chose que vous mangez (il s’agit généralement du lait de vache ou du soja !) Si vous êtes confrontée à ce cas de figure, supprimer l’aliment suspect de votre alimentation résout généralement le problème.

« La confusion sein-tétine n’existe pas »

Il peut être déroutant pour une petite bouche de passer du sein au biberon et parfois, cela amène bébé à recourir à la mauvaise méthode de succion au sein. Disposer d’un bon biberon pour bébé permet parfois d’éviter cela, mais ce n’est pas toujours faisable.

« Cela ne sert à rien d’allaiter un bébé de plus d’un an »

Le lait maternel est un supplément idéal à l’alimentation solide et continue de stimuler le système immunitaire aussi longtemps qu’il est consommé.

« Vous devez toujours donner les deux seins à chaque tétée »

Afin de vous assurer que votre bébé bénéficie bien d’un mélange de lait de début de tétée et de lait de fin de tétée, il est important de laisser votre bébé finir de téter à un sein, même si cela implique qu’il ne prendra pas le second.

« Les bébés ont tout le lait dont ils ont besoin dans les cinq premières minutes »

Ça serait sacrément pratique, n’est-ce pas ! Même si cela est vrai pour beaucoup de bébés plus âgés, il vaut mieux laisser votre bébé téter jusqu’à ce qu’il montre des signes qu’il a fini. Par exemple, il détend ses mains et ses bras ou se détache spontanément du sein.

« Trop de lait maternel peut rendre votre bébé gros »

Qui peut inventer ce genre d’absurdité ? Le lait maternel est parfait sur le plan nutritionnel. Sa composition change au fil des semaines et des mois pour maintenir un régime équilibré, s’adaptant à mesure que votre bébé grandit.

« On ne peut pas tomber enceinte quand on allaite »

Mieux vaut rétablir la vérité sur cette question. Allaiter exclusivement votre bébé toutes les quatre heures sans aucun recours à une sucette permet parfois de supprimer l’ovulation pendant les six premiers mois. Cela dit, ce n’est pas une méthode de contraception fiable, alors il vaut mieux que vous discutiez avec votre médecin des méthodes adaptées dont vous disposez.

« Les mamans aigres produisent du lait aigre »

Être énervée ou bouleversée n’aura aucune influence sur la qualité de votre lait ! Si la tétée a été difficile et votre bébé semble agité, il ressent peut-être simplement la tension qui vous habite.

« Allaiter fait tomber les seins »

Malheureusement, cela a tendance à arriver à toutes les femmes avec l’âge, que vous allaitiez ou non. À moins de trouver un élixir de jeunesse éternelle…

« Un bébé allaité a besoin de boire de l’eau en plus par temps chaud »

Le lait maternel contient toute l’eau dont un bébé a besoin.

« Tirer son lait est une bonne façon de savoir combien de lait on produit »

Un bébé sera toujours capable de téter plus de lait que vous ne pourrez en tirer. Tirer son lait vous informe simplement de la quantité de lait que vous pouvez tirer et cette quantité dépend à chaque fois d’un éventail de facteurs, notamment de votre niveau de stress !

Familiarisez-vous avec le jargon de l’allaitement

Les trucs que j’aurais aimé savoir sur l’allaitement

Puis-je continuer à allaiter à ma reprise du travail ?

Prendre le risque de faire quelque chose de totalement différent en valait vraiment la peine.
Lisez l’histoire d’Amy

Il semblerait que vous résidiez dans un pays différent Changer de site ?

Rejeter